Les médicaments ne devraient pas être un luxe
Il ne reste que peu de temps pour modifier l'accord commercial qui pourrait mettre en péril l'accès aux médicaments abordables
COMMENT NOUS AIDER :
Regardez la vidéoInformez-vous sur le Partenariat transpacifique learn more about the Trans Pacific Partnership
Signez la pétitionDites au PM que les médicaments ne devraient pas être un luxeTell the PM medicines should not be a luxury
Faites passer le messageParler du PTP à votre entourage
signatures à ce jour!
Chers négociateurs commerciaux canadiens,

Je signe cette pétition pour inciter les Canadiens à rejeter les dispositions proposées dans le cadre de l'Accord de Partenariat transpacifique (PTP) qui menacent de restreindre l’accès de millions de personnes à des médicaments abordables.

Je m'inquiète du fait que les conditions préjudiciables dans les chapitres sur la propriété intellectuelle, les investissements et la tarification des médicaments compliqueront l'acquisition de médicaments génériques bon marché pour les patients, les gouvernements et les fournisseurs de traitements dans les pays en développement.

Trop de personnes souffrent et meurent déjà en raison du prix trop élevé ou de l'absence des médicaments dont elles ont besoin. Je ne peux pas me résigner à voir cet accord restreindre encore plus cet accès.

Je vous demande d'agir pour que le texte final du PTP soit conforme aux engagements existants en matière de santé publique à l'échelle mondiale. Les médicaments ne devraient pas être un luxe.
Facebook Twitter Email Vous pouvez aussi diriger votre
entourage vers la page de cette
campagne à :

THE MOST HARMFUL TRADE PACT EVER
FOR ACCESS TO MEDICINES

Carmen Jose-Panti vit au Mozambique et fait partie des 10 millions de personnes séropositives dans le monde qui ont reçu un traitement abordable qui a transformé leur vie. « Auparavant, lorsque mon mari rentrait du travail, il me trouvait allongée dans mon lit. Maintenant que je prends ces médicaments, je peux faire la cuisine, faire le ménage et tenir un petit commerce par moi-même. »

La concurrence créée par les fabricants de médicaments génériques a contribué à diminuer le prix des médicaments antirétroviraux de 99 pour cent, une réduction considérable qui a fait baisser le prix à moins de 140 $ par patient et par an. Dans les pays en développement, ceci a donné la chance à davantage de patients atteints du VIH, comme Carmen, de survivre mais aussi de mener une vie plus enrichissante.

Cependant, le Canada participe à l’heure actuelle à des négociations sur un accord commercial qui pourrait mettre en péril les progrès accomplis et menacer la vie de millions de patients.

Les règles de propriété intellectuelle néfastes contenues dans l'Accord de Partenariat transpacifique (PTP) élaboré par les États-Unis pourraient étendre les monopoles des compagnies pharmaceutiques sur les médicaments d'origine. Elles leur permettraient de pratiquer des prix plus élevés pendant plus longtemps. Elles compliqueraient aussi beaucoup la production de médicaments génériques, moins chers et d’importance vitale pour les populations qui en ont besoin. 

De nombreux pays et fournisseurs de traitements, comme Médecins Sans Frontières (MSF), dépendent des médicaments génériques de qualité, à un prix abordable, pour soigner des maladies mortelles comme le VIH/sida, le paludisme et la tuberculose. Il est indispensable de garder des prix bas afin que nos patients, et des millions d’autres qui attendent encore un traitement dans le monde en développement, puissent obtenir les médicaments qu’ils requièrent.

Le temps presse, signez la pétition maintenant.

Nous appelons vivement le gouvernement canadien à rejeter les dispositions néfastes du PTP qui pourraient, dans le cas contraire, en faire l’accord commercial le plus préjudiciable de l’histoire en matière d’accès aux médicaments. Nous vous invitons à soutenir MSF Canada en signant cette pétition, car les médicaments ne devraient pas être un luxe.

Infographic

Réponse de MSF suite à une fuite d'un texte du Partenariat transpacifique par Wikileaks :

Le 13 novembre, Wikileaks a dévoilé le projet relatif aux droits de propriété intellectuelle de l'Accord de Partenariat transpacifique (PTP). Depuis 2010, les négociations de cet accord ont été menées dans le plus grand secret. Il s'agit là de la première fuite, en plus de deux ans, sur un texte contenu dans l'accord proposé.

En dépit d'une opposition farouche face aux conditions de cet accord qui menacent de restreindre de façon draconienne l'accès à des médicaments abordables pour des millions de personnes, le texte secret qui a été divulgué confirme que le gouvernement américain continue de forcer la main à ses partenaires commerciaux. Les États-Unis refusent en effet de retirer les conditions préjudiciables qui pourraient nuire à un accès opportun à des médicaments bon marché.

Le fait que certains gouvernements, comme ceux du Canada, du Chili, de la Nouvelle-Zélande et de la Malaisie, résistent à certaines dispositions présentées par les États-Unis en formulant leurs propres propositions, qui protègent davantage l'accès aux médicaments, est un signe encourageant. Par contre, il est inquiétant de voir dans ce texte que d'autres pays sont prêts à céder aux exigences préjudiciables du gouvernement des États-Unis. MSF appelle les pays négociateurs à défendre leur position pour faire en sorte que les conditions nuisibles de cet accord soient éliminées avant sa conclusion.

** Pour plus d'informations sur l'Accord de Partenariat transpacifique (PTP), visitez notre site Web.